mercredi 28 décembre 2016

Les premières victimes des guerres de conquête musulmanes ont été les chrétiens

http://library.flawlesslogic.com/slavery_fr.htm

Robert C. Davis, Christian Slaves, Muslim Masters: White Slavery in the Mediterranean, the Barbary Coast, and Italy, 1500-1800, Palgrave Macmillan, 2003, 246 pages, 35 dollars US.

barbaresques

vendredi 23 décembre 2016

Psaume

Repose-toi en silence sur l’Eternel, et espère en lui; ne jalouse pas celui qui voit réussir ses entreprises, l’homme qui accomplit de mauvais desseins. 8 Laisse tout dépit, renonce à la colère; ne t’emporte pas: certes ce serait mal agir. 9 Car les malfaiteurs seront exterminés, mais ceux qui espèrent en l’Eternel posséderont, eux, le pays. 10 Encore un peu, et le méchant ne sera plus; tu observeras sa place, il en aura disparu. 11 Tandis que les humbles auront le pays en partage et se délecteront dans une paix parfaite. 12 Le méchant complote contre le juste, et grince des dents contre lui. 13 Le Seigneur rit de lui, car il voit venir le jour de son châtiment. psaume 37.7-13 

vendredi 16 décembre 2016

Technology is not always "good"!

http://www.medscape.com/viewarticle/871678?src=wnl_tp10n_161216_mscpedit_ous&uac=7267HX&impID=1254682

PCSK9 and atheroma reduction

http://www.medscape.com/viewarticle/871910?src=wnl_tp10n_161216_mscpedit_ous&impID=1254682

Bosch J et al. The effect of blood pressure and cholesterol lowering on cognition. American Heart Association 2016 Scientific Sessions. November 13, 2016; New Orleans, LA. Abstract

Hypothesis: Without repairing intimal damage you have to go at very low level of lipoprotein particles to reduce the plaque.
Glycocalyx and endothelial cells are badly damaged by several agressions which are the initial steps of plaque formation.

vendredi 9 décembre 2016

Suicide bombing and religion

http://www.thereligionofpeace.com/pages/quran/suicide-bombing.aspx

lundi 28 novembre 2016

Harcèlement Des jeunes médecins.

http://www.lequotidiendumedecin.fr/actualites/article/2016/11/28/doyens-etudiants-et-ordre-veulent-garantir-le-niveau-des-futurs-internes_840351

L'intoxication avec une photo orientée

http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2016/11/25/idees-recues-sur-les-fonctionnaires-2-4-ils-sont-trop-nombreux_5038028_4355770.html?utm_medium=Social&utm_campaign=Echobox&utm_source=Twitter&utm_term=Autofeed#link_time=1480077024

Corporate debt is the true issue with leaving the eurozone

http://www.creditreform-rating.de/fileadmin/user_upload/creditreform-rating.de/Dokumente/Fachpublikationen/Creditreform_Rating_Corporate_Bonds_in_Europe.pdf

http://www.bloomberg.com/news/videos/2016-11-28/is-fillon-the-man-who-can-stop-le-pen

Il y aura deux spoliations dans le retour au franc: les épargnants du plus petit au plus aisé qui perdront leur pouvoir d'achat
et les entreprises qui devront rembourser avec des francs les emprunts en euro...

https://www.capitaleconomics.com/wp-content/uploads/2013/01/wolfson-prize-submission.pdf


mercredi 23 novembre 2016

Le danger est partout et totalement incertain, le risque est identifiable et mesurable

Frank Knight, a proposé en 1921 « la distinction entre le risque, qui est probabilisable et l'incertitude, qui ne l'est pas. Une idée très forte. » Et quelles leçons de sagesse, de réflexion et de sens de l'histoire devront en tirer ses successeurs ? « Il faut se préparer à tous les aléas, y compris à l'absolument imprévisible, à l'absolument non probabilisable. »

http://www.la-croix.com/Archives/2011-09-17/Jean-Claude-Trichet-le-devoir-accompli.-Jean-Claude-Trichet-le-devoir-accompli-_NP_-2011-09-17-712259

https://www.amazon.com/gp/product/1334998019/ref=ox_sc_act_title_1?ie=UTF8&psc=1&smid=ATVPDKIKX0DER

Pourquoi la thèse serait elle nécessaire à l'exercice de la médecine? Pourquoi l'état en décide?

https://www.legifrance.gouv.fr/eli/decret/2004/1/16/MENS0302822D/jo/texte

La droite devrait être très modeste sur le dossier système de soins...

Sex discrimination by the left

http://www.sciencemag.org/news/2016/11/bold-new-step-dutch-science-academy-holds-women-only-elections

samedi 19 novembre 2016

Tyranny

"The tyranny of a prince in an oligarchy is not so dangerous to the public welfare as the apathy of a citizen in a democracy."

- Montesquieu

lundi 14 novembre 2016

Magnetite pollution nanoparticles in the human brain

It is a hazard but may we consider it as a risk?
A fascinating studies.
Magnetite pollution nanoparticles in the human brain are similar than those produced by gaz combustion especially diesel or brake friction.
 (PNAS)

  • vol. 113 no. 39
  • Barbara A. Maher,  10797–10801doi: 10.1073/pnas.1605941113

  • samedi 12 novembre 2016

    Trump, Clinton, Israël and american jews

    https://www.youtube.com/watch?v=U2G9MR1n7Es&t=192s

    L'intelligentsia française est dynamitée par l'accès à la connaissance et l'innovation

    J'affectionne par inclinaison professionnelle le concept de retard cognitif.
    En effet l'enfermement intellectuel dans lequel se trouve la soi-disant Intelligentsia française conduit en dépit de toutes les sources d'informati
    on dont non disposons à un retard cognitif. C'est-à-dire au niveau de l'individu la conviction inébranlable que ses grilles d'analyse sont éternelles et immuables et bien sûr les meilleures; de la part du groupe qui a le pouvoir à la mise en bocal avec étiquette des individus pour ne s'en servir qu'à des fins précises de temps en temps et sans que cette utilisation ne modifie d'un iota le politiquement correct installé et verrouillé par les médias, les partis politiques en place c'est à dire les 600 000 élus et les 6 millions de fonctionnaires.

    Voilà pourquoi l'intelligentsia françaises a disparue.

    En France ce système n'a subi aucune disruption depuis la fin de Pompidou.
    Et au risque de décevoir je n'en vois aucune à l'horizon.

    jeudi 10 novembre 2016

    Les fausses sciences ne dominent pas le monde

    http://www.slate.fr/story/126602/pourquoi-fausses-sciences-gouvernent-monde

    La question posée est un postulat non démontré.
    Il y a la science et elle n'est pas la propriété des scientifiques. En revanche la science est expérimentale. Nul ne peut se dérober À l'expérience Elle est la source Des faits observable qu'il s'agisse de l'expérience vécue spontanée ou bien d'une expérience programmée dont la réalisation est inspiré par un but.
    Dès lors que des opinions s'expriment sur des sujets scientifiques sans faire référence à des faits observables ou à des résultats expérimentaux, il ne s'agit pas de fausses sciences il s'agit d'une opinion sans preuve.
    En résumé concéder le mot science même en le précédent d'un adjectif qu'il voudrait le contredire c'est déjà une défaite de la pensée scientifique. C'est aussi une volonté implicite de remettre en cause toute opinions libre. Les individus qui pensent que les OGM tuent des humains ont le droit de le penser. Simplement ils sont dans l'incapacité de le prouver. Il ne faut pas tenter de les défaire en interdisant leur opinion il faut simplement leur répéter inlassablement de la prouver.

    Il n'y a donc aucune croisade à entreprendre. L'histoire a prouvé qu'il n'est pas rationnel de vouloir interdire les opinions libres. En revanche il faut être intraitable sur les bases du raisonnement scientifique. Il faut d'abord expliquer la nature incertaine des actions humaines, l'extrême complexité inhérente au processus biologique, le paradigme poppérien des théories scientifiques.
    Ce que la science permet de faire À partir des faits c'est de tirer des conclusions avec une incertitude faible dans certains cas et dans tous les cas de mesurer l'incertitude avec laquelle nous pouvons affirmer un certain nombre de déductions.
    Ce que la science nous apprend c'est que la nature est d'une Infinie complexité. Réaliser une expérience dans un laboratoire avec des rats présente peu de sens quant à la comparaison avec des humains. Déduire d'une expérience Qu'un phénomène biologique est unifactoriel est très hautement improbable.
    Ceux que la science nous apprend en matière de théories scientifiques c'est l'importance de la falsifiabilité et du fait que la science n'avance que par la contradiction.

    Après avoir assimilé celle de rationalité fondamentale on comprend user manque il n'y a pas de fausses sciences, qu'il n'y a pas de mur étanche entre la vérité et les voir, que ce que nous connaissons aujourd'hui n'est qu'une petite partie deux OK la réalité infini du monde, et que finalement il faut avancer par essais et erreurs.
    Cette approche épistémologique peut-être utilisé pour tous les grands sujets actuels, OGM, pesticides, statine, réchauffement climatique, cause des maladies...


    In short, Freedom of speech is essential but a mandatory rationality of proof characterises science.

    mardi 8 novembre 2016

    A turning point in US workforce

    http://cnsnews.com/news/article/terence-p-jeffrey/government-workers-now-outnumber-manufacturing-workers-9977000

    Interesting hypothesis



    Intraplaque hemorrhage, a potential consequence of periodontal bacteria gathering in human carotid atherothrombosis.


    Abstract


    Periodontal diseases are multifactorial inflammatory diseases, caused by a bacterial biofilm involving both innate and adaptative immunity, characterized by the destruction of tooth-supporting tissues. In the context of periodontitis, the spread of weak pathogenic bacteria into the bloodstream has been described. These bacteria will preferentially localize to existing clot within the circulation. Atherothrombosis of the carotid arteries is a local pathology and a common cause of cerebral infarction. Intraplaque hemorrhages render the lesion more prone to clinical complications such as stroke. The main objective of this study is to explore the biological relationship between carotid intraplaque hemorrhage and periodontal diseases. This study included consecutive patients with symptomatic or asymptomatic carotid stenosis, admitted for endarterectomy surgical procedure (n=41). In conditioned media of the carotid samples collected, markers of neutrophil activation (myeloperoxidase or MPO, DNA-MPO complexes) and hemoglobin were quantified. To investigate the presence of DNA from periodontal bacteria in atherosclerotic plaque, PCR analysis using specific primers was performed. Our preliminary results indicate an association between neutrophil activation and intraplaque hemorrhages, reflected by the release of MPO (p<0,01) and MPO-DNA complexes (p<0,05). Presence of DNA from periodontitis-associated bacteria was found in 32/41 (78%) atheromatous plaque samples. More specifically, DNA from Pg, Tf, Pi, Aa was found in 46%, 24%, 34% and 68% of the samples, respectively. Hemoglobin levels were higher in conditioned media in carotid samples where the bacteria were found, but this was not statistically significant. Our data confirm the relationship between intraplaque hemorrhage and neutrophil activation. In addition, the presence of periodontal bacteria DNA in carotid atheromatous plaque, may contribute to this activation. Further analysis is needed to fully explore the raw data and specimens.
    Authors


    Brun A, Rangé H, Prouvost B, Meilhac O, Mazighi M, Amarenco P, Lesèche G, Bouchard P, Michel JB

    GMO, Round Up, Statins, anti-Alzheimer's drug, the saga of tribal opinions

    http://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/alzheimer-les-medicaments-inefficaces_1881383.html

    The "rationale" of suicide bombing in Islam

    http://www.thereligionofpeace.com/pages/quran/suicide-bombing.aspx

    Any comment on this competitor of PhotoShop?

    https://macphun.com/luminar

    vendredi 4 novembre 2016

    Paradoxe en histoire: l'Afrique est une terre judéochrétienne

    https://salembenammar.wordpress.com/2015/11/03/lafrique-du-nord-etait-encore-plus-judeo-chretienne-que-loccident-mais-lislam-a-tout-detruit/

    mardi 1 novembre 2016

    Attention à l'Helicobacter

    C'est évident : un certain nombre de Français ont contracté un Helicobacter Sarkozi
    Il s'agit d'une bactérie qui file un ulcère  à l'estomac dès qu'on ne dit plus du mal de Sarko.
    C'est pourquoi ils lisent sans arrêt des articles sur Sarkozy que ces derniers date de 30 ans ou des dernières 15 secondes.
    L'industrie pharmaceutique prépare un vaccin car tous les antibiotiques sont inefficaces. Les différentes souches à l'origine de ce vaccin Multivalent comprennent du Helicobacter ôllandi et Helicobacter Jupi.

    On ne sait pas si ceux qui sont infectés par le Helicobacter Sarkozi pourront guérir définitivement avec le vaccin Multivalent.

    Il paraît que la vaccination serait obligatoire au motif qu'elle ne donne aucune complication.

    Once human genome was decrypted scientists looked to build new ones from scratch

    https://www.newscientist.com/article/2088703-why-would-scientists-want-to-build-human-genomes-from-scratch/

    lundi 31 octobre 2016

    The logic of scientific knowledge

    "Normally, science advances by trial and error. When an experiment fails, researchers question assumptions, formulate new ideas and then design better studies."
    1/ it is not normally but most frequently
    2/ when there is no experiment there is no facts, an experiment should be redone to assess the robustness of results
    3/ facts allow human action to be directed toward confident results but uncertainty is always present

    4/ scientific researchers  developed methods to reduce uncertainty about interpretation of facts
    5/ this uncertainty is easier to reduce in physics as for instance the probability of a bridge to fall down than in biology where individuals are genetically different and interact intensively with the milieu
    6/ Science people are aware that theories paradigms and conceptions improved only by controversy and are submitted to falsifiability 

    Une assurance de soins complémentaire du monopole qui explique clairement (c'est très difficile) ce que les autres cachent sous le tapis

    https://alan.eu/

    dimanche 30 octobre 2016

    Circulating tumour cells present genomic alterations which could be exploited as targets

    Whole genomic copy number alterations in circulating tumor cells from men with abiraterone or enzalutamide resistant metastatic castration-resistant prostate cancer: separation of those cells and then a complex genomic analysis, comparison  with white blood cells and identification of targets.
    http://clincancerres.aacrjournals.org/content/early/2016/09/03/1078-0432.CCR-16-1211

    Circulating tumour cells present genomic alterations which could be exploited to treat

    Whole genomic copy number alterations in circulating tumor cells from men with abiraterone or enzalutamide resistant metastatic castration-resistant prostate cancer: separation of those cells and then a complex genomic analysis, comparison  with white blood cells and identification of targets.
    http://clincancerres.aacrjournals.org/content/early/2016/09/03/1078-0432.CCR-16-1211

    samedi 29 octobre 2016

    De l'importance de connaitre le risque absolu avant le risque relatif quand on teste un traitement: HOPE3

    Hope3

    En traitant 1000 personnes à risque on évite 14 accidents sur 6 ans (tout confondu décès cardiovasculaires infarctus du myocarde et AVC). Soit 2,3 accidents par an.

    Statins are mostly anti-atherogenic and only marginally hypo-cholesterolemic drugs

    https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/27146293
    https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/17351158

    https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/27146293
    https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/27146293

    jeudi 27 octobre 2016

    Vivre

    Vivre sans croissance à cause de la dépense publique
    Vivre ensemble avec 300 000 immigrés économiques par an à cause de l'absence de frontières
    Vivre avec le terrorisme parce que la classe politique ne veut pas que l'armée protège les Français
    Unanime la classe politique nous déclare que nous sommes condamnés à vivre avec ces trois fléaux.
    On s'étonne que les jeunes n'aient pas trop le moral ?

    Recovery

    https://www.normatecrecovery.com/default.aspx?cookie=notice

    Statins in smokers

    https://www.ncbi.nlm.nih.gov/m/pubmed/23140546/

    Great

    https://fee.org/articles/even-the-imf-can-see-the-burdens-of-bloated-bureaucracy/?utm_source=zapier&utm_medium=facebook

    mercredi 19 octobre 2016

    Aortic valve replacement in 50-69 years old: slight advantage for mechanical prosthesis

    Eur Heart J. 2016;37(34):2658-2667. 

    Thymectomy in Myasthenia Gravis

    Randomised Trial of Thymectomy in Myasthenia Gravis

    Wolfe GI, Kaminski HJ, Aban IB, et al
    N Engl J Med. 2016;375:511-522

    When the bayesian approach is confirmed by clinical randomised trial

    mardi 18 octobre 2016

    Urgences un scandale français

    http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2014/09/17/20002-20140917ARTFIG00094-un-passage-aux-urgences-sur-cinq-est-evitable.php

    http://www.medpagetoday.com/EmergencyMedicine/EmergencyMedicine/60007?xid=NL_breakingnews_2016-09-02&eun=g432148d0r

    Sapiens: an essay on the long history of mankind

    http://www.themotherandchildfoundation.org/news/waterside-ape/?platform=hootsuite

    http://tuvalu.santafe.edu/~bowles/Marean.pdf


    About cancer, cancer deaths and the alleged causes in poor quality media

    https://cancerstatisticscenter.cancer.org/?_ga=1.249832646.1123796615.1475620810#/

    It is well known that lung cancer is almost exclusively a cancer of smokers.

    They gave information to dendritic cells as a RNA of the polypeptide antigen and then those cells initiate a strong immune response

    Significant advances in cancer immunity

    You want to draw an algorithm, a tree, a flowchart?

    https://www.quora.com/Which-is-the-best-program-for-drawing-simple-algorithm-schemes-tables-trees-etc

    Rehabilitation of Neanderthals

    http://www.wsj.com/video/why-we-outlasted-the-neanderthal/DEDF09ED-71E8-4DAF-8131-C30D86FC9150.html


    Depuis toujours les gènes humains ont confié leur devenir au cerveau

    Nous n'avons jamais quitté la civilisation de l'innovation. Découvrir et créer.
    L'erreur est de croire qu'il existerait une civilisation de la connaissance. Que nous serions à ce point du développement de l'humanité par accumulation de savoirs. Vieille illusion quantitative qui n'est pas sans rappeler celle de l'accumulation de la nourriture, de la richesse. Ce qui nous a permis de survivre c'est l'innovation la découverte et la création. Du paléolithique avec le feu au néolithique avec l'agriculture et l'élevage, à l'ère industrielle et maintenant au numérique ce sont les innovations qui ont mené le monde.

    Connaître n'est pas suffisant il faut découvrir et innover. C'est en réalité ce que nous avons fait et continuons à faire.

    L'accès de centaines de millions d'humains à l'innovation et à la création a transformé le monde en accélérant le rythme et la fréquence des innovations disruptives. Certains modèles d'enseignement sont obsolètes car ils privilégient l'accumulation des connaissances comme si les innovations devaient continuer avec l'ancienne fréquence c'est à dire en ménageant une génération.

    La survie est toujours passée sur le moyen long terme par l'innovation et l'étape à venir est probablement la colonisation de l'univers dans des sites plus ou moins accueillants. Sans cet essaimage l'avenir est trop incertain dans le berceau terrestre.

    dimanche 16 octobre 2016

    jeudi 6 octobre 2016

    La question des biais méthodologiques

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Effet_Hawthorne

    Mr Caniard déforme la réalité sur la question de l'exercice médical

    "Enfin il est intéressant d’observer combien les conclusions peuvent être différentes d’un pays à l’autre face à une même densité médicale. L’exemple de l’anesthésie illustre parfaitement l’importance de l’organisation et de l’environnement règlementaire. La même densité d’anesthésistes sera considérée ici comme très insuffisante, ailleurs jugée suffisante selon qu’ils assurent ou non les consultations préopératoires ou que celles-ci ont été déléguées à un autre professionnel. La propension à ne pas utiliser de manière optimale les compétences de chaque profession, outre le gâchis de formation et la frustration ressentie par les professionnels sous-utilisés, concentre la rareté dans les métiers les plus compétents qui exercent souvent des tâches qui pourraient être confiées à d’autres."

    La réglementation n'est un obstacle à l'utilisation des ressources humaines (rares s'agissant de professionnels ayant un temps de formation supérieur à dix ans) que dans le public ou l'observation de règles surréalistes conduit aujourd'hui à avoir le double de professionnels pour une activité de moitié. C'est un biais très significatif de ne pas le mentionner. 

    "Le récent débat sur la vaccination par les pharmaciens et l’opposition virulente des syndicats de médecins en est une illustration."

    Ainsi l'état serait incapable de faire adopter une loi sur la vaccination en raison de la "virulence' des syndicats de médecins (Mr Caniard fait là preuve d'une belle connaissance de la virulence des micro-organismes) mais il serait capable de faire appliquer le tiers payant dont aucun médecin ne veut dans la configuration actuelle? Un état omnipotent armé d'un monopole que Mr Caniard cherit reculerait sur les vaccins et s'imposerait sur le TPG? Vous vous moquez en invoquant cette cause Mr Caniard.

    "Les coopérations professionnelles sont déjà une réalité dans des lieux où les professionnels travaillent ensemble comme à l’hôpital, mêmes si cela se développe souvent en dehors de la rigidité des cadres réglementaires. "

    Prendre l'organisation hospitalière française inefficiente s'il en est par sa structure même pour en faire un exemple adressé à la médecine ambulatoire c'est tout simplement un contre sens. Il faut au contraire que l'hôpital s'organise comme la médecine ambulatoire pour accomplir sa mission avec des moyens identiques aux autres secteurs du soin. Ce qui aujourd'hui est loin d'être le cas puisque le principal gaspillage est l'inégalité tarifaire qui conduit à dépenser plus d'argent public pour des actes identiques selon la structure ou ils sont pratiqués.

    "Les attentes des médecins ne correspondent plus aux modes d’exercice du passé. L’exercice isolé qui demeure important en France est rejeté par les jeunes médecins qui recherchent plus de collégialité, de pluridisciplinarité, autant pour des raisons de qualité de la pratique que pour préserver une légitime qualité de vie. Mais au-delà, c’est l’exercice libéral lui-même qui est boudé. S’il demeure majoritaire en dehors de l’hôpital, seuls 10,8% des médecins qui se sont inscrits au Conseil de l’Ordre en 2015 ont fait le choix de la médecine libérale. Les syndicats libéraux, pour se rassurer et essayer de défendre une légitimité de plus en plus entamée, nous expliquent qu’il s’agit d’un simple décalage, l’installation étant différée. Ce n’est que marginalement vrai puisque seulement 33,3% des médecins inscrits pour la première fois à l’Ordre en 2008 exercent en libéral en 2016.
    Ce mode d’exercice ne correspond ni aux attentes des jeunes médecins, ni aux besoins de la population, tout le monde l’a compris... Entre 2015 et 2016 l’exercice libéral a reculé de 8,2% (13,5% chez les généralistes) alors que le salariat augmentait de 9,4%!"

    Il n'est pas caricatural de dire que cette analyse est un gros mensonge par omission. En effet ne pas mentionner le bénéfice net de l'exercice médical avec une consultation à 23 euro pour tout acte relève d'une volonté de transfigurer la réalité au profit de sa propre analyse à savoir la haine indéfectible du paiement à l'acte.

    S'agissant du leit motiv de l'accès aux soins il faut en finir avec les clichés et lire les études sur le sujet:
    http://www.euro.who.int/__data/assets/pdf_file/0004/135994/e94875.pdf

    Pour améliorer la qualité des soins et non pas l'accès aux soins qui n'a aucun sens il faut introduire la concurrence. Entre les caisses entre les mutuelles et aussi avec les assureurs privés selon la charte européenne (http://fra.europa.eu/en/charterpedia/article/35-health-care)

    The most brilliant paper on electric vehicles

    http://www.forbes.com/sites/bertelschmitt/2016/10/01/aux-armes-evs-paris-turns-into-elon-musks-waterloo/#723597e91b02

    mardi 4 octobre 2016

    In the aftermaths of Snowden revelations: ICANN

    Ce soir à minuit, l'Icann, l'organisation en charge des noms de domaines et de la structure technique d'internet, cessera d'être soumise à la tutelle du gouv et du droit US pour devenir une entité internationale auto-régulée. 



    http://go.timetosignoff.fr/link/x9vj/xwpw5igj/a2/knURK6yYTS4vwl1bNuwlpw/aHR0cDovL3RpbWV0b3NpZ25vZmYuZnIv


    http://www.lesechos.fr/tech-medias/hightech/0211346551594-la-gouvernance-dinternet-bientot-internationalisee-2031602.php?xkmH2wMMwyR8IQRx.99

    I wonder if UN is better ruler than US gov...
    "The only thing worse than a monopoly overseen by the U.S. government is a monopoly overseen by no one—or by a Web-censoring U.N. Congress still has time to extend its ban on the Obama administration giving up protection of the internet. Icann has given it every reason to do so."
    http://www.wsj.com/articles/an-internet-giveaway-to-the-u-n-1472421165

    dimanche 2 octobre 2016

    Our ruling class tells us that french social deficit is improving...

    1/ a big scam that leftists love to repeat is that income of taxes would have decreased in the aftermaths of the crisis. It is wrong in France
    2/ the amount of the social debt is increasing

    samedi 1 octobre 2016

    Violence and survival

    10.1038/nature19758

    Health issues

    http://www.bloomberg.com/news/articles/2016-09-29/u-s-health-care-system-ranks-as-one-of-the-least-efficient?utm_content=business&utm_campaign=socialflow-organic&utm_source=facebook&utm_medium=social&cmpid%3D=socialflow-facebook-business

    La carte vitale

    "La carte Vitale est votre carte d'assuré social. Elle atteste de votre affiliation et de vos droits à l'assurance maladie.
    Elle contient tous les renseignements administratifs nécessaires au remboursement de vos soins et à votre prise en charge en cas d'hospitalisation :
    • votre identité et celle de vos ayants droit de moins
      de 16 ans,
    • votre numéro d'immatriculation,
    • le régime d'assurance maladie auquel vous êtes affilié,
    • la caisse d'assurance maladie à laquelle vous êtes rattaché,
    • et, le cas échéant, vos droits à une exonération du ticket modérateur (ALD, maternité, AT/MP...), à la couverture maladie universelle complémentaire (CMUC) ou au tiers payant intégral au titre de l'aide au paiement d'une complémentaire santé (ACS).
    La carte Vitale est délivrée à tout bénéficiaire de l'assurance maladie à partir de l'âge de 16 ans, et dès 12 ans sur demande depuis le compte ameli uniquement. Elle est valable partout en France (France métropolitaine et départements d'outre-mer).

    La carte Vitale ne contient aucune information d'ordre médical. 
    Ce n'est pas une carte de paiement."

    La carte vitale.
    Qui a-t-il de vital dans la carte vitale de l'assurance maladie française.?
    On peut légitimement se poser la question puisque le choix du mot vital pour cette carte n'est certainement pas du au hasard.
    Elle aurait plus appeler la carte sécu, la carte assurance maladie, la carte soins, la carte maladie.
    La CNAM a choisi vitale mais c'est de l'habillage.
    25 ans après il n'en est rien. 
    La carte est une carte de tiers paiement et de vérification d'ouverture des droits.
    Comme une autre carte bancaire elle permet de savoir si on a de l'argent sur le compte en terme de pouvoir de consommation de biens et services médicaux. Ne croyez surtout pas que votre groupe sanguin est inscrit dedans...


    mercredi 28 septembre 2016

    mardi 27 septembre 2016

    A nuclear bomb just sent to Big Pharma

    http://opentrials.net/2016/08/10/opentrialsfda-unlocking-the-trove-of-clinical-trial-data-in-drugsfda/


    Aux sources du plan de métissage forcé de l'Europe: quand un "noble" confond consanguinité et métissage hors éco-niche...

    https://archive.org/details/R.N.CoudenhoveKalergiIdealismePratique1925FR

    Ceci dit tout le monde n'est pas d'accord sur le rôle de Coudenhove Kalergi. Il semble que l'action de Jean Monnet soit beaucoup plus déterminante dans le devenir de l'Europe.

    Violence de certains patients: le phénomène s'aggrave à cause du laxisme et d'une réponse inappropriée

    Sidéré par le titre. Le Fig est au plus mal.
    Les hôpitaux français: 
    gangrénés par la violence des patients,
    victimes de la violence des patients,
    sans réponse devant l'accroissement de la violence des patients
    la violence de certains patients entrave le fonctionnement des hôpitaux etc

    http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2016/09/26/01016-20160926ARTFIG00349-les-hopitaux-francais-malades-de-la-violence.php



    Mais le pompom est décerné sans conteste à C Prudhomme:
    Christophe Prudhomme est porte-parole de l'Association des médecins urgentistes de France (Amuf). Il travaille au Samu de Bobigny. Pour lui, le problème vient en partie du trop grand nombre de patients arrivant aux urgences, du fait du manque de généralistes: «Comme nos collègues médecins de ville sont débordés, les malades se retrouvent à l'hôpital, aux urgences» . Selon, lui, «il faut former le personnel hospitalier à la gestion de la violence, lui apprendre la médiation, la contention physique, que ce soit pour des patients agressifs ou pour des malades plus psychiatriques. Il existe des techniques pour faire baisser le seuil d'agressivité».

    Du politiquement correct bien ciselé du Valls pur jus. Faut vous y faire bande de blancos.

    dimanche 25 septembre 2016

    An erroneous analysis on France Economics

    http://www.lopinion.fr/edition/politique/erwan-noan-pourquoi-l-etat-croit-il-110686

    How government policies could harm productivity in the aftermaths of the recession.

    https://www.fiscalcommission.gov/sites/fiscalcommission.gov/files/documents/TheMomentofTruth12_1_2010.pdf


    http://www.wsj.com/articles/the-reasons-behind-the-obama-non-recovery-1474412963


    http://www.aei.org/multimedia/an-army-of-jobless-men/?utm_source=paramount&utm_medium=email&utm_content=AEITHISWEEK&utm_campaign=Weekly092416

    "It wasn’t the severity of the Great Recession that caused the weak recovery, but government policies."
    Robert J. BARRO
    "The main U.S. policy used to counter the Great Recession was increased government transfer payments. Federal social benefits to persons as a ratio to GDP went from 8.7% in 2007 to 11.7% in 2010, then fell to 10.9% in 2015. The main increases applied to Medicaid, Medicare, Social Security (including disability) and food stamps, whereas unemployment insurance first rose then fell. Unfortunately, increased transfer payments do not promote productivity growth."

    "The 2007-08 financial crisis was also followed by vast monetary expansion involving increases in the balance sheets of the Federal Reserve and other central banks. The Fed’s expansion featured a dramatic rise in excess reserves, used to fund increased holdings of Treasury bonds and mortgage-backed securities. Remarkably, the strong monetary growth came without inflation."

    "The absence of inflation is surprising but may have occurred because weak opportunities for private investment motivated banks and other institutions to hold the Fed’s added obligations despite the negative real interest rates paid. In this scenario, the key factor is the flight to quality stimulated by the heightened perceived risk in private investment."

    Doses it look like something we experienced in France? Yes.

    vendredi 23 septembre 2016

    Is glucose lowering efficient for CV events prevention in D2 patients?

    Table 1. Major CVOTs With Glucose Lowering Medications in Patients With T2DM at High Risk of a CV Event
    Trial NameAgent/
    comparator
    NPrimary
    Endpoint
    Follow-UpEnd of Trial HbA1c
    (%)
    Primary Outcome
    HR
    (95% CI)
    ORIGINInsulin glargine/
    conventional
    12,5373-point MACE6.2 yearsInsulin 6.2
    Control 6.5
    Neutral
    HR 1.02
    (0.94 to 1.11)
    SAVOR- TIMI 53Saxa

    ts?gliptin/
    placebo
    16,4923-point MACE24 monthsSaxagliptin 7.7
    Placebo 7.9
    Neutral
    HR 1.00
    (0.89 to 1.12)
    EXAMINEAlogliptin/ placebo53803-point MACE18 monthsAlogliptin 7.7
    Placebo 8.0
    Neutral
    HR 0.96
    (-1.16)
    TECOSSitagliptin/
    placebo
    14,6714-point MACE36 monthsSitagliptin 7.1
    Placebo 7.4
    Neutral
    HR 0.98
    (0.99 to 1.08)
    ELIXALixisenatide/
    placebo
    60684-point MACE25 monthsLixisenatide 7.4
    Placebo 7.6
    Neutral
    HR 1.02
    (0.89 to 1.17)
    EMPA-REG OUTCOMEEmpagliflozin/
    placebo
    70203-point MACE37 monthsEmpagliflozin 7.8
    Placebo 8.2
    Superior to placebo
    HR 0.86
    (0.74 to 0.99)
    LEADERLiraglutide/
    placebo
    93403-point MACE46 monthsLiraglutide 7.7
    Placebo 8.1
    Superior to placebo
    HR 0.87
    (0.78 to 0.97)
    3-point MACE = composite of CV death and nonfatal MI or stroke; 4-point MACE = composite of CV death, nonfatal MI or stroke and hospitalization for unstable angina; CI = confidence interval; CVOT = cardiovascular outcomes trial; CV = cardiovascular; HbA1c = glycated hemoglobin; HR = hazard ratio; MI = myocardial infarction; T2DM = type 2 diabetes mellitus

    Sources: Ryden L et al[3]; Sattar N, et al[4]; and Marso SP, et al.[15]

    http://www.medscape.org/sites/conference/easd-2016?src=mkmcmr_conf_easd16_mscpedu_slides 

    Les systèmes de soins dans l'OCDE sont peu efficients

    indicateurs clés sur les systèmes de soins

    mardi 20 septembre 2016

    Milton Friedman

    “The world runs on individuals pursuing their self interests. The great achievements of civilization have not come from government bureaus. Einstein didn’t construct his theory under order from a bureaucrat. Henry Ford didn’t revolutionize the automobile industry that way.”

    Read more: http://thelibertarianrepublic.com/10-milton-friedman-quotes-that-will-make-liberal-heads-explode/2/#ixzz4KnPFOpgX 
    Follow us: @TheLibRepublic on Twitter

    Pilecki's story

     http://cosmopolitanreview.com/?s=Pilecki
    The courage of Pilecki is nothing less than extraordinary

    dimanche 4 septembre 2016

    Intégration de la chaîne de soins par la concurrence et l'innovation: low cost high service!

    D'une manière générale le public a confiance dans les compagnies aériennes low cost. Certains peuvent se plaindre de la place allouée pour les jambes entre les rangées de siège mais personne ne met en cause aujourd'hui la sécurité. Il en fut pas de même au début. Les compagnies qu'il tenait le marché, les syndicat des employés de ces compagnies et leur lobby auprès des gouvernements non pas manqué de soulever la question de la sécurité. Les low cost, Ryan air, easy jet et autres Vueling allaient mettre en danger les passagers.
    Alors pourquoi ne pas faire confiance à des chaînes low cost produisant des soins notamment les soins de première intention, La prévention et la prescription de médicaments simples ?
    C'est ce que préconise Ezra Klein dans cet article comparant Southern Airlines et l'Obama Care.
    http://www.vox.com/2016/4/14/11429688/obamacare-exchanges-competition


    Bien évidemment cette intégration des soins primaires dans une chaîne de production low cost ne peut ce faire sans une innovation organisationnelle majeure.


    http://www.medpagetoday.com/Blogs/KevinMD/59523?xid=nl_mpt_DHE_2016-08-05&eun=g432148d0r&pos=4

    http://www.bloomberg.com/news/articles/2016-06-17/startup-health-insurer-oscar-wants-to-be-your-doctor-too

    Le pape François et les théologiens

    http://www.dici.org/documents/lexhortation-apostolique-amoris-laetitia-une-critique-theologique/

    Non les CHU ne manquent pas d'argent

    http://www.lepoint.fr/invites-du-point/didier_raoult/raoult-recherche-medicale-francaise-les-raisons-du-declin-04-09-2016-2065740_445.php#xtor=CS2-238

    vendredi 2 septembre 2016

    Le contresens stupide de Valls: confondre la république et la liberté


    La liberté guidant le peuple
    Delacroix n'a pas écrit  la république!

    How to enforce multiracial sex by pseudoscience

    http://www.thedailybeast.com/articles/2015/09/09/no-blacks-is-not-a-sexual-preference-it-s-racism.html

    Correlation, causation and reverse causation

    https://www.buzzfeed.com/jamesball/green-in-the-streets-ukip-in-the-sheets

    Correlation, cause, longevity and reading books...

    "This finding suggests that reading books provide a survival advantage due to the immersive nature that helps maintain cognitive status. "
    20% actually?

     Bavishi, A., Slade, M.D., Levy, B.R., A chapter a day – Association of book reading with longevity, Social Science & Medicine (2016), doi: 10.1016/j.socscimed.2016.07.014.

    Le TPG de Mme Touraine est le facteur prédictif le plus puissant devenues multiples aux urgences pour des pathologies non urgentes

    http://www.medpagetoday.com/EmergencyMedicine/EmergencyMedicine/60007?xid=NL_breakingnews_2016-09-02&eun=g432148d0r

    10.14423/SMJ.0000000000000488

    http://academicdepartments.musc.edu/medicine/Divisions/EmergencyMed/Faculty/index.htm


    http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/27364030

    Eminence BM

    Anglosaxons are very smart to invent some funny new acronyms with the old ones:
    EBM new traduction is:
    Eminence based medicine...
    http://www.medpagetoday.com/Cardiology/CardioBrief/59481

    jeudi 1 septembre 2016

    Price of drugs: more competition and less superfluous regulation

    "Ken Kaitin, a professor of medicine at Tufts University who has studied drug regulation around the world, says there is “absolutely no evidence” the U.S. drug supply is safer than in Britain, Canada or Europe."
    http://www.wsj.com/articles/a-cure-for-swelling-drug-prices-competition-1472662484

    And the reverse is probably true so we can save a lot of money...


    Generic drugs are cheaper

    Check the drugs your much loved elders take: it is vital

    http://www.wsj.com/articles/fda-heightens-warning-about-drug-combinations-1472680199

    Discussing public debt

    http://www.wsj.com/articles/the-5-000-year-government-debt-bubble-1472685194

    dimanche 28 août 2016

    Le déficit de la sécu absent des discours électoraux: le terrorisme n'explique pas tout!


    Comment comprendre les faits concernant les dépenses et les recettes de l'assurance maladie?

    Chacun sait que les dépenses de sécurité sociale ne sont pas maîtrisées: l'Etat constate ces dépenses et fait voter des lois rectificatives pour assurer le financement du déficit par de la dette appelée dette sociale c'est à dire de la dette publique. Ensuite il anticipe dans sa communication une explication conjoncturelle au déficit de façon à ce que l'on s'habitue une année encore à ce qui est une question structurelle. La preuve:
    Les candidats sont taiseux sur cette dérive: on les comprend ils sont tous main dans la main dans la dette
    Les recettes sont pourtant très élevées car le panier de soins couvert par l'assurance obligatoire d'état est très étendu et le reste à charge des patients pour les pathologies bénignes est faible. Malgré cela nos dépenses sont plus élevées que nos recettes et parmi les plus élevées des pays de l'Organisation pour la Coopération et le Développement Économique (OCDE). Dans ce contexte on peut facilement se rendre compte que la structure des dépenses est particulièrement éloignée de l'intérêt des malades.
    Les dépenses de soins en France sont parmi les plus élevées des pays de l'OCDE
    En effet ce niveau de dépenses en très grande partie obligatoires ne renseigne que sur un point: nous ne manquons assurément pas de "moyens". Ensuite quand on analyse la dépense on est stupéfait de constater les dérives étatiques et redistributrices. Qu'il s'agisse du coût faramineux de l'hôpital public essentiellement en rapport avec le ratio personnel par lit parfaitement anormal (2,44 Equivalent Temps Plein/lit contre 1,63 en Allemagne), d'une consommation de médicaments notamment d'antibiotiques très supérieure aux besoins, d'un remboursement tous azimuts des transports sanitaires non urgents ou bien de la prise en charge d'indemnités journalières à un niveau qui constitue tout simplement une redistribution de revenus pour convenance à certains assurés.

    Des moyens de régulation à portée de main
    L'Etat n'a pourtant pas manqué de "moyens" de régulation! En 1995 Juppé dans un élan bureaucratique et étatique sans précédent a prétendu régler le problème de l'assurance maladie. Il a inventé les Agences Régionales de l'Hospitalisation (ARH) et les Agences Régionales de Santé (ARS), l'Objectif National des Dépenses d'Assurance Maladie (ONDAM) et en a disposé par ordonnances. Chaque année les députés font mine de discuter de l'ONDAM, bataillent sur les chiffres dans la plus grande hypocrisie et impuissance: la réalité dépassera la fiction étatique, c'est devenu une habitude, un mal français. Comme pour la croissance les hommes de l'état vivent dans un monde virtuel où en décrétant 4% de croissance annuelle du Produit Intérieur Brut, on n'en fait pas la moitié, soit on décrète 2000 milliards de dépenses sociales que l'on dépasse allègrement sans qu'aucune mesure de restriction soit prise. Ainsi nous payons ce déficit depuis plusieurs années avec de l'emprunt fait sur les marchés et donc de la dette dans les comptes de France Société Anonyme!
    Juppé a aussi créé la Contribution au Remboursement de la Dette Sociale et fortement augmenté la Contribution Sociale Généralisée impôt de Rocard. Cette énorme réforme très coûteuse n'a bien sûr pas été associée à une rationalisation des moyens existants ni à une évaluation de l'efficience. Toujours la même logique augmenter les impôts et ne rien changer aux dépenses qui s'envolent. Aujourd'hui le constat est sans appel c'est un immense et coûteux échec. L'état a tous les leviers et il laisse les déficits s'accumuler c'est donc bien lui la cause. Moins d'état plus de mécanismes de marché sont nécessaires pour sortir de cette spirale.

    Des erreurs liées à l'omnipotence de l'état
    A l'évidence il aurait fallu supprimer les couches inutiles du millefeuille administratif comme les Directions Départementales des Affaires Sanitaire et Sociale et les Directions Régionales des Affaires Sanitaire et Sociale. Comme cette réforme était une étatisation totale de l'assurance maladie on aurait pu aussi se passer des caisses de sécu locales et fusionner les caisses régionales avec les nouvelles Agences Régionales de Santé notamment grâce aux technologies de l'information. Ces caisses régionales indépendantes et en concurrence pourraient très bien gérer leur budget et adapter l'offre à la demande. En particulier la question de la formation et de la répartition des professionnels de santé. S'agissant des médecins c'est une des solutions pour pallier un échec itératif du numerus clausus qui va encore s'aggraver au départ des baby boomers laissant le pays dans une situation critique résultant d'un excès de planification.
    L'efficience de cette réforme qui se mesure d'abord globalement est catastrophique. L'ONDAM n'a pas été respecté sauf une année où l'excédent des caisses d'assurance maladie a été volé par l'Etat pour alimenter le fonds de financement de la réforme des cotisations patronales de sécurité sociale (FOREC) des 35 heures de Mme Aubry! Belle exemplarité de l'Etat face aux aux "partenaires sociaux" et surtout aux cotisants qui auraient dû avoir une ristourne. Pour autant cette "réforme" qui a largement épargné l'hôpital public et surtout ses navires extrêmement coûteux que sont les Centres Hospitaliers Universitaires a durci les contraintes tarifaires et réglementaires dans le secteur privé qui, dans un réflexe de survie, s'est profondément restructuré.

    La loi du plus fortement endetté auprès des banques étatiques...
    Oui mais voilà nous sommes toujours dans la bulle financière et seuls ceux qui ont accès au crédit facile ont pu faire les acquisitions en chaine pour grossir et écraser les autres non dans une compétition du coût et de la qualité des services et des biens mais dans une course financière à l'endettement pour atteindre le too big to fail. Ainsi le secteur commercial en est sorti renforcé par les fusions ce que n'a pas fait l'hôpital public fragilisé par l'endettement, des marges critiques et la tutelle qui lui interdit de gérer. Dans ce contexte on remarque que les cliniques gérées par des médecins en activité sous la forme du business d'associés sont non seulement les plus rentables mais fournissent des services de très haute qualité. Les "groupes" eux font de la cavalerie avec l'aide des ARS dont les directeurs ne regardent que le % de lits supprimés. L'hôpital lui s'enfonce dans la crise organisationnelle et financière avec des ratios de personnel non soignants extraordinaires mais confortables pour les syndicats qui cogèrent les établissements.

    La T2A (tarification à l'activité)
    Après la réforme Juppé plusieurs plans et réformes se sont succédés. Des réformes suivantes on n'en retiendra qu'une: la T2A. Elle est à mettre au crédit de Chirac qui a dû mettre tout son poids dans la balance pour que ce mode analytique mais inflationniste de paiement des services aux institutions de soins soit adopté dans le privé et surtout dans le public! D'énormes concessions ont cependant été consenties à ce secteur réputé rebelle à toute réforme: la T2A a été appliquée progressivement et avec des tarifs bien plus élevés pour les mêmes actes. Autant dire que les effets sont très différents dans les deux secteurs. C'était en creux ce qu'avait dit Chirac dans une de ces phrases qui ont tracé la voie vers le déclin: "il faut baisser la dépense publique ce qui ne veut pas dire bien sûr diminuer le nombre de fonctionnaires". A l'époque la convergence entre les tarifs a été reportée sinon sine die tout au moins à 2012! Et en 2012 Sarkozy et Fillon ont reculé. De surcroît des fonds complémentaires viennent combler la différence entre la dotation globale et la T2A: les Missions d'Intérêt Général et d'Aide à la Contractualisation par exemple ce qui constitue une façon bien étatique de contourner la T2A.
    Mais "plus ça change plus c'est pareil", les CHU continuent à coûter beaucoup plus cher que les CHG et encore plus si l'on se réfère aux cliniques bien évidemment pour les mêmes malades.
    Exemples:


    CHU AYANT EN MÉDECINE LES TARIFS LES PLUS CHERS
    Tarif journalier de prestation

    CHU AYANT EN MÉDECINE LES TARIFS LES MOINS CHERS
    Tarif journalier de prestation
    CHU Rouen,
    1476 euros / jour

    Assistance publique Hôpitaux de Paris,
    862 euros / jour
    Hospices civils de Lyon,
    1470 euros / jour

    CHU Nantes,
    871 euros / jour
    Assistance publique Hôpitaux de Marseille,
    1444 euros / jours

    CHU Angers,
    935 euros / jour

    Données publiques de santé 2012 auxquelles a accès le CISS en tant que membre de l’Institut des Données de Santé (IDS).

    Comment peut on faire confiance à des administrateurs de la sécu qui acceptent de telles disparités alors que l'assurance maladie est en déficit? J'ajouterai que l'argument répété du coût de l'enseignement et de la recherche est tellement fallacieux qu'il faut redire que l'assurance maladie n'a pas à payer pour cela et que c'est tout simplement un détournement de fonds... Mais en réalité cet argument est d'autant plus fallacieux que les hôpitaux non universitaires ont eux aussi des tarifs disparates et inexplicables par un service ou des biens médicaux différents.

    "Un coût moyen de 2 115 euros pour l’hôpital et 1 204 euros pour une clinique.
    À l’hôpital, le coût moyen d’une prise en charge est évalué à 2 115 euros. Il varie de 575 euros pour une séance (dialyse, chimiothérapie) à 4 564 euros pour un séjour de chirurgie.
    En chirurgie, une prise en charge ambulatoire coûte 1 315 euros alors qu’une « hospitalisation pour sévérité lourde » coûte 16 650 euros.
    En clinique, le coût moyen de prise en charge est près de deux fois inférieur à celui des établissements publics (1 204 euros en 2012). Il est de 449 euros pour une séance à 1 910 euros pour un acte chirurgical. La chirurgie fait le grand écart entre l’ambulatoire (900 euros) et un « séjour de sévérité lourde » à 8 000 euros."



    Ainsi la T2A n'a pas permis de dépenser mieux au profit des patients; elle a seulement permis de ralentir la dérive du budget global des hôpitaux publics. Dans l'état actuel la T2A comme moyen de facturation unique est inflationniste et surtout ne fait pas progresser la qualité des soins. Il faut de toute urgence améliorer le classement en Groupes Homogènes de Malades des séjours en établissement de soins (Case Mix) (comme il faut améliorer la Classification Commune des Actes Médicaux) et laisser les caisses et les assureurs négocier avec les établissements des modes alternatifs comme le paiement à la pathologie ou bien des bonus pour la réalisation des actes en ambulatoire ou en externe tout cela en fonction du contexte régional.

    Une dette qui ne cesse de galoper!
    Qu'il me soit permis de souligner que l'on voit là le résultat catastrophique de la régulation étatique.
    En réalité, et malgré le séisme du surendettement des pays industrialisés, nous sommes, s'agissant de l'assurance maladie, dans l'exercice politique consensuel depuis 1945 et les ordonnances fondatrices qui servent depuis longtemps de justification politiquement correcte à cette gabegie. Il est aussi convenu d'appeler cette course à la dette un des piliers du modèle social français. Voilà pourquoi dans un exercice itératif la presse et les gouvernements cherchent désespérément de nouveaux mots à mettre sur ce mal français: le déficit, le dérapage, le trou, le manque à gagner, les pertes, la dette de la sécu. Ce florilège a un nom: le renoncement.

    Comment changer de politique: il ne faut ni tenter ni promettre de réforme, il suffit de libérer les acteurs
    Réformer par le haut, par la loi et les décrets d'application est totalement vain nous l'avons démontré. Des milliers de pages de lois et décrets, de rapports, d'avis très sévères de la Cour des comptes n'ont rien changé.
    Il faut laisser faire les acteurs.
    Il y a en effet en France des acteurs du système de soins qui sont efficaces. Par exemple les hôpitaux publics sont capables de s'auto réformer. Les médecins libéraux sont capables de contractualiser des modes d'exercice plus adaptés. Les cliniques sont capables d'accueillir toutes les urgences toutes les pathologies et de faire de l'innovation. Le seul obstacle est la rigidité centralisatrice du monopole de l'assurance-maladie. Ce monopole a des conséquences dans tous les domaines:
    -l'organisation des ressources humaines des hôpitaux publics est intouchable, essentiellement à cause des syndicats, syndicats qui sont eux-mêmes les administrateurs de la caisse nationale d'assurance-maladie, un conflit d'intérêt nuisible 
    -les médecins libéraux sont maintenus dans un cadre rigide et paupérisant qui s'appelle la convention unique et leurs syndicats touchent de substantielles subventions pour signer le texte à leur place, ce qui fait de la négociation conventionnelle un jeu dont les dés sont pipés
    -les cliniques privées ne voient d'avenir que dans la croissance externe puisque les tarifs sont bas non négociables et que le coût du travail est très élevé en France, tout ceci au détriment de l'investissement et au profit des groupes par rapport aux entrepreneurs
    -l'assurance maladie elle-même a des coûts de fonctionnement élevés qui pourraient facilement être réduits d'au moins 30% par l'autonomie de caisses régionales utilisant au maximum les technologies de l'information et bénéficiant d'une concurrence entre elles. La dispersion des coûts entre les caisses par point d'activité ou par bénéficiaires est à cet égard bien connue.

    C'est pourquoi quelle que soit l'orientation idéologique qu'on adopte il faut d'urgence laisser le marché, la concurrence, la liberté des tarifs et la responsabilité financière des acteurs conduire le changement. L'état aura suffisamment à faire en définissant le panier de  soins minimal obligatoire et les clauses légales d'un contrat d'assurance maladie.
    Deux solutions s'offrent à nous.

    Si on est idéologiquement opposé à toute activité commerciale il suffit de laisser les caisses régionales et les mutuelles offrir des contrats au premier euro sur tout le territoire. leur concurrence fera baisser le coût des soins et stimulera l'innovation organisationnelle qui est gelée.

    En revanche si on accepte la concurrence de tous les acteurs il suffit de laisser les entreprises d'assurance publiques et privées faire leurs offres aux citoyens français qui sont très avertis du droit des contrats comme le démontre leur sagacité dans les choix d'achats de biens et services en général. Dans ce cas aussi une baisse du coût des soins sera observée avec une poussée encore plus forte vers l'innovation organisationnelle et la désintermédiation en raison notamment du dynamisme de ce secteur de start up en France.
    Dans les deux cas le dispositif d'assurance des économiquement faibles pourrait être amélioré avec deux options celle de la Couverture Maladie Universelle (assujettie au même panier de soins indispensables) et celle d'un chèque soins qui permettrait au bénéficiaire de choisir lui aussi son assureur.








     
    Paperblog