samedi 18 avril 2015

Socialisme d'état administré par une coalition à dominante alternative, UMPs ou umPS

Tout les rapproche, addiction égale à la dette, keynésianisme permanent à grosses fournées d'emplois publics et de dépenses corruptrices, immigrationisme suicidaire, progressisme sociétal, écologisme soviétique, inefficacité à gérer, immense arrogance pour imposer, carriérisme invétéré.

Analysons la courbe de la dette elle est remarquablement constante.


La dépense publique a une structure presque identique entre les deux courants de ce socialisme étatique. 

En gros on ne freine jamais la DP ni l'embauche de fonctionnaires mais on sacrifie les chomeurs au vote des titulaires d'un CDI ou d'un statut. Enfin pas d'argent pour construire des prisons dont nous avons besoin mais 1,2 milliard d'euros pour les associations qui militent du coup pour ce socialisme étatique. Enfin  on arrose le social avec une bulle géante sur l'immigration subventionnée qui du regroupement familial au droit du sol attire toute l'Afrique. La naturalisation accélérée est aussi une source de voix indispensables mais ne constituera jamais la population qui paiera les retraites des autochtones vieillissant. Il eut fallu pour cela choisir une immigration d'entrepreneurs ou employable dans une économie développée.

Immigrationisme suicidaire. 

Suicidaire pour la France mais vital pour le PS. Alors pourquoi depuis l'UMP après le programme réaliste du RPR a-t-on laissé ce sujet au FN?
Par soumission à la dicttaure intellectuelle des intellectuels immigrationistes qui par différents discours (humanisme dévoyé, utilitarisme mensonger...) ont interdit tout débat sous peine de labellisation des auteurs comme fascistes racistes et autres qualificatifs gratifiants.

Progressisme sociétal. 

L'état n'a pas a se mêler ni mêler l'argent public à ce qui se passe dans votre lit, dans votre famille dans vos affaires privées, ni d'ailleurs au sujet de vos opinions... Et bien les politiciens de cette coalition ne sont pas de cet avis ils veulent tout décider et préférentiellement par l'interdiction. Mais sans jamais responsabiliser les citoyens, c'est gratuit c'est l'état qui paie. Cette réplique de Hollande est un sommet de son mépris des français et de leur culture économique. Mais elle est aussi un signe d'une perversité inouïe car ainsi FH s'adresse à ceux qui ne paient pas l’impôt c'est à dire la majorité d'entre eux. C'est bien à une déconstruction sociétale organisée et sans état d'âme que se livrent les gouvernements successifs. Tandis que les fonctions régaliennes sont abandonnées comme la justice.

Ecologisme soviétique


Les échecs très couteux de ce que l'on appelle les politiques écologiques sont une des causes de notre déclin. Mépris pour l'industrie, mauvaises allocation d'actifs due à la planification soviétique du Grenelle etc. Mais le plus grave est l'oukase d'interdiction du gaz de schiste et de réduction de notre potentiel nucléaire civil.

Inefficacité à gérer

L'ENArchie possède un talent inégalé pour parler et ne rien faire. C'est à dire administrer en ordre les papiers et les idées mais ne créer aucune valeur ajoutée. Une épicerie ouverte 24/24 dans une grande ville et très bien gérée par un immigré sans formation serait mise en faillite par un énarque dans un délai qui dépendrait de sa formation complémentaire mais pas de son rang à la sortie de l'école.

Immense arrogance pour imposer

Augmenter les impôts, edicter des lois et des règlements est le mode de fonctionnement de cette coalition jamais démenti depuis la fin de la deuxième guerre mondiale. Une habitude soviétique en quelque sorte. Hollande après Sarkozy après Chirac après Mitterrand ont appliqué à la lettre cette recette.

Carriérisme invétéré

Nos hommes politiques qui peuvent être des femmes font des carrières à vie. Outre leur nombre surdimensionné comme les échelons administratifs leurs avantages sont à l'image en miroir de la noblesse. De sang bleu il n'y a plus mais en revanche les avantages ont été amplifiés et pérennisés pour ceux qui acceptent de se tenir dans la connivence.


Et ainsi de suite.



Dogs ans us

http://www.sciencemag.org/site/extra/dogs/

The march toward islamisation in Algeria

https://youtu.be/oGSqJYo2jFo

From this year they have got a total regression on all fronts.

Le monde magique des assoc subventionnées: mais pas d'argent pour construire des prisons, c'est un choix criminel

"C’est à ces subventions que Le Monde.fr s’est intéressé. Nous avons détaillé et analysé comment se répartissaient les subventions octroyées par le gouvernement aux associations, pour un montant théorique d’1,2 milliard d’euros au total.Théorique, car il s’agit des subventions votées, qui peuvent varier de ce qui est effectivement perçu. Un document budgétaire annuel – le "jaune budgétaire" – permet d’obtenir la liste intégrale des 21 168 associations qui ont reçu, en 2011, de l’argent d’un ministère ou de Matignon, ainsi que le montant perçu. Nous avons travaillé à partir de ces données, diffusées en marge de la loi de finances de 2013 et concernant l’année 2011."

http://www.lemonde.fr/politique/visuel/2013/07/01/associations-a-qui-profitent-les-subventions_3430228_823448.html

Proprement hallucinant la FFF est destinataire de 2 829 148 euro!

"Le coût de la création de 30 000 places de prison supplémentaires d’ici 2017 est estimé à environ 1,25 milliard d’euros en 2017 (année où les dépenses atteindront leur maximum), se décomposant à égalité entre des dépenses d’investissement et des dépenses de fonctionnement supplémentaires liées à l’accroissement de la population carcérale. La création de 30 000 places correspondrait en réalité à une augmentation effective de la capacité d’accueil des prisons de 23 500 places. La création de places nouvelles s’accompagne en effet généralement de la suppression de places dans des prisons vétustes ou inadaptées."
 
Paperblog