mercredi 26 avril 2017

Hayek et les monnaies privées

La concurrence incite à se diversifier.

Non Macron et Fekl n'ont pas tous les deux raison, d'ailleurs aucun des deux ne proposent la liberté de choisir son assureur

https://www.fredericbizard.com/liberalisme-et-socialisme-pourquoi-macron-et-fekl-ont-tous-les-deux-raison/


http://www.latribune.fr/opinions/tribunes/debloquons-notre-systeme-de-soins-par-le-libre-choix-d-un-assureur-683830.html

En réalité, il n'est pas difficile de comprendre que la liberté de choisir sa sécurité sociale est à la fois un une liberté c'est à dire une saine concurrence mais aussi une responsabilité car les déficits ne sont plus acceptables.

Statins, testosterone and CVD mortality

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/23448151

http://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1111/j.1743-6109.2009.01698.x/full?refreshCitedByCounter=true

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/22052777



https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/28344753

Fillon éliminé par un putsch médiatico-judiciaire, personne ne parle plus de la dette: le "deep socialism" a gagné

http://www.capital.fr/economie-politique/la-france-championne-d-europe-de-la-depense-publique-1223580


Après un premier tour marketing un deuxième tour en forme de référendum antiFN. C'est pratique on ne parle pas de la France de la dette de l'avenir. C'est comme pour le terrorisme on fait des "tu n'auras pas ma haine" mais nous continuons à subir les balles des terroristes.

Emprunter et ouvrir les frontières et encore emprunter pour vivre ensemble.

mardi 25 avril 2017

Macronpatibles: Le Maire fait la course en tête mais Juppé, NKM attendent le sprint final.

http://www.leparisien.fr/flash-actualite-politique/le-maire-n-exclut-pas-de-participer-au-gouvernement-de-macron-25-04-2017-6887463.php#xtor=AD-1481423551

Course à l'échalote.

Bravery

Ben Zoma says:
Who is brave?
The one who subdues his negative inclination…
(Talmud - Avot 4:1)

When we think of examples of bravery, we think of people like the race car driver who travels at 160 miles per hour, or the mountain climber who scales Mount Everest, or the sky diver who jumps out of a plane.

But our sages don’t cite such feats when discussing bravery. Rather it is the one who conquers his Yetzer Hara—our self-destructive tendencies.

Après un vote marketing, un vote pavlovien

La France n'est plus depuis longtemps une démocratie. C'est un état, avec sa caste, ses médias ses entreprises, ses énarques. Ils ont tout confisqué et organisent un référendum pour ou contre le FN... En lieu et place d'élection présidentielle.

http://www.7sur7.be/7s7/fr/39662/Presidentielle-2017/article/detail/3141016/2017/04/24/Juppe-est-le-grand-coupable-selon-Zemmour.dhtml

https://www.valeursactuelles.com/politique/pas-une-voix-pour-emmanuel-macron-81649

Les membres du BP de LR sont dépourvus d'intelligence tactique

Dérive de l'establishment républicain

Les républicains ne sont pas au deuxième tour de l'élection présidentielle. 

Fillon a finalement fait un bon score mais échoue de moins de 500 000 voix  pour pouvoir se maintenir et participer au duel final. Nous avons assisté dans les suites immédiates de cette défaite a un spectacle surréaliste.  François Baroin et semble-t-il Éric Woerth ont annoncé avant même que François Fillon ne s'exprime qu'ils voteraient et qu'ils appelaient à voter pour Emmanuel Macron. Pire le candidat lui-même s'est exprimé un peu après et a déclaré qu'il fallait voter et qu'il voterait pour Emmanuel Macron. 
Autant d'empressement pour rallier par le vote Manuel Macron  relève d'une double erreur. 
Stratégiquement les républicains n'ont pas à soutenir Emmanuel Macron qui est leur adversaire et l'homme de main de Hollande celui qui a diligenté cette extraordinaire affaire judiciaire quelques semaines avant le scrutin. 
Tactiquement  c'est quelque part se lier les mains avant d'aborder la bataille des législatives. Il devient totalement inefficace de clamer qu'on va gagner législatives alors qu'on a tout fait pour les perdre en semant la confusion dans son propre électorat le soir même du premier tour. macron et son nuage de ralliés serait donc redevenu l'adversaire au soir du second tour? Qui peut le croire?
Mais la mascarade continue, lors d'un bureau politique lundi à 17h, et après que François Fillon ait accepté sa défaite et annoncé son départ de la vie politique, les membres du bureau politique  extrêmement divisés ont accouché d'une déclaration qui est un véritable scandale politique pour les Républicains. Alors même que le parti avait décidé d'une ligne ni socialistes ni Front National voilà que le bureau politique  prend fait et cause pour le candidat socialiste Emmanuel Macron. 
Ce n'est pas un front républicain c'est un suicide collectif.

Mais il y a mieux, le bureau politique confie la campagne des législatives à une duo improbable Jacob/Woerth. En effet Jacob a passé les cinq années du quinquennat Hollande à pantoufler à l'Assemblée nationale sans réellement structurer une opposition parlementaire et surtout un contenu à cette opposition et le voilà maintenant grand stratège de la campagne. Encore mieux Éric Woerth est chargé d'écrire un programme. Il s'agit donc d'une véritable insulte à ceux qui se sont déplacés lors de la primaire qui ont payé leur obole pour voter et ont largement sélectionné le programme de François Fillon.
Bref l'establishment des républicains a, en quelques heures, creusé beaucoup plus profond le fossé qui existait déjà entre la base qui est pour une politique de droite conservatrice et responsable et leurs petits intérêts corporatistes. Ces derniers ne sont que la somme de chacun des egos et de chacune des trajectoires de politiciens à vie. 
L'échec aux législatives pourrait s'annoncer non seulement sévère mais définitif.
http://anthonyveyssiere.com/legislatives2017/
 
Paperblog