mercredi 13 avril 2016

Chronique d'Israel: Tel Aviv - Netanya, arrivée en Terre Sainte

Aller en Terre Sainte a toujours été un rêve pour beaucoup d'européens un rêve né dans la lecture de la Bible. Un rêve qu'ils ne pouvaient réaliser souvent qu'une seule fois. Parfois même jamais pour des raisons de sécurité. Les pèlerinages sont semble-t-il moins nombreux comme les croyants dans notre Europe qui divague. Tandis que le nettoyage religieux se poursuit violemment contre les juifs et les chrétiens en Afrique du Nord et partout au Moyen-Orient et au delà, tandis qu'ouvrir et lire la Bible est pratiquement ostracisé dans notre système éducatif d'état, un pays fondé en 1948 déploie autant d'effort pour illustrer son histoire millénaire et développer une civilisation de la connaissance. Aller en Israël c'est vivre aujourd'hui une expérience unique.
Marcher sur les pas de cette terre juive ne peut se faire sans le compagnon de l'âme que sont les textes sacrés. Je suis donc parti avec un guide. Ce guide est un livre écrit vers 1190 par un esprit tout à fait hors du commun Moïse Maïmonide. À travers les siècles ce guide m'était destiné, égaré que je suis dans les Traditions.

« Fais moi connaître le chemin que je suivrai car c'est vers toi que j'ai élevé mon âme. » Ps 143:8

בבקר חסדך כי-בך בטחתי הודיעני דרך-זו אלך כי-אליך נשאתינפשי



Aristote pensait le monde éternel, les hébreux écoutant la parole de leur D.ieu unique ont accueilli la genèse c'est-à-dire la création. Je suis toujours étonné par le retard cognitif de ceux qui athées ou anticléricaux ne peuvent distinguer la foi inébranlable accompagnée de la pratique religieuse de l'héritage incommensurable civilisationnel de ce continuum judéo-chrétien. Il y a là un manque de distanciation qui a malheureusement une seule explication l'idéologie. Ce voyage est humain, c'est à la fois une communion humaine à travers les siècles, les millénaires et une empathie pour ce peuple d'Israël qui en quelques dizaines d'années à rallumé la flamme de son histoire sacrée grace au sionisme.
A propos de Moise Maimonides:

Aucun commentaire:

 
Paperblog